Destins de Femmes

Voyage musical au(x) pays de Kurt Weill

Des histoires de femmes qui parlent d'amour, de lutte, de déchirements, de départs...
Des valises contenant quelques accessoires, pour créer, autour d'un piano, une mosaïque de vies...
Un voyage à travers une série de tableaux à la fois réalistes, nostalgiques, naïfs ou ironiques, avec deux interprètes (la chanteuse et la pianiste), qui s'en vont sur le chemin d'exil de Kurt Weill, de Berlin à Brodway, via Paris, du Cabaret Allemand des années 30 à la Mélodie Française, de l'Opéra à la Comédie Musicale.

Accédez à la Galerie Photo en cliquant ici.

Pour une comédienne qui chante, qui est née dans des coulisses de Music Hall, qui a commencé par la chanson, le cabaret, abordé le Jazz, le tandem Kurt Weill-Bertolt Brecht semble incontournable. "L'Opéra de Quat'sous", "Mahagonny"...des œuvres écrites pour des comédiens-chanteurs, qui questionnent les rapports entre le Théâtre et la Musique.
Plus tard, chanteuse lyrique, c'est la découverte de Weill mélodiste en France et compositeur d'Opéra et de Comédies Musicales en Amérique.
La Musique et le Théâtre toujours, mais à cette époque pour des chanteurs-acteurs.
Ses thèmes, sa rigueur musicale, son éclectisme, n'hésitant pas à emprunter au Jazz, au Blues, au Tango, à la Chanson... m'ont amenée tout naturellement à explorer l'ensemble de son œuvre, à m'essayer à toutes ses propositions, à jouer de toutes les cordes qu'il sollicite.
Danielle Stéfan

 

Conception et interprétation : Danielle Stéfan
Piano : Nathalie Négro
Mise en scène : Jacques Germain
Coproduction : Théâtre Gyptis - création 1998 (inscrit au Catalogue « Saison 13 » 1999-2000 et 2000-2001)
Diffusion : Théâtre Gyptis, TNM-La Criée (Marseille) - Festival musique XXème Ancone (Italie) - Théâtre des Variétés (Monaco) - Festival Côté Cour (Aix-en-Provence)

Revue de presse

"[…] c'est un véritable bijou que ce mini opéra aux Destins de femmes dédié ; Danielle Stéfan, irrésistible diseuse (qui plus est auteur des textes de liaison) chante comme ont respire les ladies paumées de Mahagonny et de I'Opéra de Quat'Sous,[…]Jenny, Marie Galante, Anna Maurant, elles sont là devant nous ces nanas au cœur trop grand, au corps trop fou. Sans autre artifice que sa voix domptant, caressant mots et notes, a cappella, jaillissante et rarement avec micro, Danielle Stefan traverse le miroir, son gosier de métal et de cristal enchante dans la langue universelle de l'amour (allemand, français, anglais), complice Nathalie Négro I'accompagne, lui répond. Déferlant de Berlin, Paris, Broadway, les bravos crépitent ; Jacques Germain, le metteur en scène si inspiré peut lui aussi les ramasser par brassées."
France Bleu Provence - Edmée Santy

"A travers Destins de femmes, le spectateur part sur le chemin d'exil de Kurt Weill et son épouse. Danielle Stéfan, soprano, interprète avec justesse ces morceaux d'existence. Robe noire, bas résille, chapeau et boa […]Les histoires y sont toujours aussi tristes. Un parcours que le piano de Nathalie Négro accompagne avec émotion. Du lyrique au cabaret en passant par la comédie musicale de Broadway, la voix de Danielle se prête à tous les styles. Une vraie performance musicale et théâtrale. Les textes de Brecht, Weill, Hugues, Magres et Deval illustrent parfaitement le vécu de ces femmes. Une a oeuvre empreinte de tristesse qui  touche en plein cœur."
La Provence - C.A.

" […] Danielle Stéfan, chanteuse et comédienne, à la diction parfaite, et Nathalie Négro, pianiste experte dans les musiques de notre temps […] savent créer en quelques minutes des ambiances fort diverses, nostalgie et dérision, tendresse un peu moqueuse et désespérance, du renoncement et espoir fragile."
La Marseillaise - Gabriel Vialle

"[…] Comédienne, metteur en scène, chanteuse, Danielle Stéfan, accompagnée au piano par Nathalie Négro et Valérie Florac en alternance, y conjugue avec énergie et précision ses multiples talents d’interprétations, d’une voix qui ne faiblit jamais quel que soit le registre."
Taktik - V.E.

"Dans une atmosphère de Cabaret très Mittle Europa, Danielle Stéfan chante les amours fugitives, les attentes, les rêves déçus et les départs idéalisés[...] La voix se coule à la perfection sur cette musique, accents lyriques et réalistes mêlés, et le piano de Nathalie Négro est là non seulement comme accompagnement mais comme une réponse, comme un soutien, une communion."
La Provence - Michelle Taddei